vendredi 1 décembre 2017

L'Echo des Singles N°9 : Novembre 2017




Edito

Ça y est, c'est l'hiver. Les jours sont courts. Pas d'itinérance pour le moment. Juste des balades à la journée, sandwich dans le sac et frontale par mesure de précaution, la précaution s'avérant  quelquefois (souvent?) utile.
Plus la lanterne rouge si il y a un peu de route pour rejoindre la voiture
Avec une vieille batterie (Petzl) j'ai réhabilité une ancienne lampe chinoise de telle sorte que j'aie la frontale et une lampe de guidon.
On s'aperçoit par comparaison  directe que les lumens chinois n'ont pas grand chose à voir avec les lumens européens. Mais toutefois, c'est un peu plus confortable pour rouler.
A noter qu'avec une seule lampe de guidon, ce n'est vraiment pas pratique. On voit pas les à cotés et c'est gênant surtout quand il s'agit de trouver le petit single planqué dans le sous bois.
Et dire que le code de la route interdit normalement cet usage. Heureusement dans les bois, il n' y a pas trop de flics.


La chinoise à gauche et la frontale française Petzl



04 Novembre :Montaiguet avec xVTT


Sortie fleuve avec  le forum xVTT : 23 participants.
Des sorties comme je les aime. Car avec ce monde, il y en a toujours un qui s'arrête ou qui a un problème de matos. Comme ça je peux refaire mon retard par rapport aux autres.
Certes le Montaiguet, au Sud d'Aix en Provence, ce n'est pas bien nouveau. Mais ce n'est pas grave. Et puis, au moins là ça n'a pas encore brulé

La bande xVTT devisant technique

moi sur le vélo


et quelquefois à coté


24 km pour 690m
Tracé TQR : Pour ne pas encombrer OpenRunner avec des traces multiples, le lecteur pourra se reporter à la trace faite en Mai de cette année :  http://www.openrunner.com/index.php?id=7401567



07 Novembre : Rustrel

La trace de référence est une trace de descente. Aussi, pour y arriver, il faut monter.
Un début par le GR6, puis la route en direction de Lagarde-d'Apt. Si on enlève les voitures de chasseurs, pas grand monde sur cette route. Départ pour la descente via le GR4 pour aller à Simiane la Rotonde.
Beaucoup de pistes. Juste un petit single de remontée qu'il aurait été bien de descendre.
Le château de Simiane la Rotonde
En fait il ne reste que le donjon




Une bonne remontée après Simiane, puis redescente sur piste vers Gignac.
Le circuit traverse le Colorado Provencal à la tombée de la nuit. Magnifique. Dommage que la lumière soit un peu juste pour les photos et retour à Rustrel.
Le Colorado Provençal.
En pleine lumière c'est mieux



Un peu trop de pistes pour cette rando et le T3 est un peu exagéré
43 km 1300m de D+


Pour cette rando j'ai équipé mon vélo d'un grelot pour cette période de chasse.
Sous la selle, ça fait pas trop de bruit. Sur le guidon, ça secoue plus.
Le seul bug, c'est qu'un chien planqué à l'autre bout de la colline se met à aboyer croyant entendre un de ses copains.
Le grelot emmêlé dans l'antivol



10 Novembre : Rochefort du Gard

C'est en fait, d'après le topo la trace de la randonnée organisée par le club de Rochefort du Gard (Rando des garrigues).
Superbe parcours avec à la louche 90% de singles "à voie étroite". Le cintre a des fois du mal à passer. C'est tournoyant à souhait. Du vrai pilotage.
Pas trop de grandes montées. Donc pas de très grandes descentes.
Malgré une trace de référence précise, le tracé TQR est typé "arêtes de poisson" car les entrées de singles étaient parfois difficiles à voir.
Une entrée de single un peu cachée

Quelques vues sur le mont Ventoux qui commence à avoir des plaques de neige côté Sud
A recommander sans modération

44km pour 820m de D+









12 Novembre : Sainte Victoire avec l'ACV


En cette période de chasse, la Sainte Victoire coté Sud constitue toujours un bon plan. La chasse est interdite et on peut donc rouler tranquille sans avoir peur d'être pris pour un sanglier flâneur.
André B., Bernard C. et moi même dans les collines jouxtant la Sainte Victoire



Proposée par Bernard C. de l'ACV ( Amical Club de Velaux) départ à partir du parking de Bibemus pour une descente via un single un peu pentu sur le barrage Zola sur la rivière Cause.

Impasse faite sur le barrage romain  situé en aval juste devant le château du Tholonet.  Ce sera pour une autre fois.

Lente remontée  pour redescendre vers la carrière de marbre pour mieux remonter ensuite vers le refuge Cézanne, le tout sur grandes pistes.
Le pilier Sud de la Sainte Victoire depuis le refuge Cézanne

Descente par les Harmelins pour admirer les restes d’œufs de dinosaures. Très abîmés, il faut avoir les yeux de la foi pour les voir. Un peu normal, ces œufs ont quand même 75 millions d'années derrière eux. 
Direction Barrage Bimont, le plus en amont de tout ce système de barrage sur la Cause. En fait ce barrage en temps normal est surtout alimenté par un canal souterrain venant direct du Verdon pratiquement tout en souterrain depuis le lac d'Esparron près de Gréoux les Bains représentant  une trentaine de kilomètres de galeries.  Beau boulot, tout ça pour que les Aixois puissent boire le pastis dans de bonnes conditions.
Actuellement, ce dit barrage est à sec pour réparations et consolidations diverses. Une dérivation temporaire a été faite pour quand même assurer la distribution de l'eau et donc la bonne santé de l'industrie du pastis.

Une flaque au fond du barrage, c'est tout ce qu'il reste comme eau sur le barrage Bimont

Retour à Bibemus via le GR, avec énormément de randonneurs.
Très en colère car perdu mon grelot tout neuf dont j'étais si fier. Il n'a pas dû rester longtemps par terre, surtout à cause de son magnifique mousqueton qui l’accompagnait. Perte probablement à cause d'un nœud qui s'est mordu tout seul.

22 km pour 580 m de D+.

Afin d'assurer la pluralité de l'information, le lecteur intéressé pourra se reporter aussi au compte rendu d'un de mes confrères : http://cyclo-velaux.e-monsite.com/medias/files/cr-vtt-2017-27-a.pdf


14 Novembre : Massif des Maures

Une sacrée envie d'aller au Ventoux. La webcam du Mont Serein ( station de ski du Ventoux Nord) tourne sans relâche sur mon PC. Il a neigé Lundi, et ça me parait un peu juste, même en  face Sud.
Un peu de patience, grâce à Trump, tout ça va fondre dans peu de temps.
On se rabat vers le massif des Maures vers un coin que je connais pas trop.
Utagawa propose une trace qui me parait bien sous tout rapport. Une longue boucle  T3 à partir du Canet des Maures.


Hop, dans le GPS en préfixant par H le fichier  pour noter son sens horaire.
Et le lendemain matin, revérification sur le site avant de partir, la boucle est bien dans le sens horaire à partir du Canet.
Le traditionnel pain au chocolat achété sur place, et c'est parti.
Début sur route, puis sur piste. Conforme aux prévisions. La piste s'arrête et c'est un petit single qui monte et qui monte de plus en plus raide sur 350m environ. Bonne poussette 
Arrivé à un col, je me languis d'avance pour la descente.
Que de la piste. Et ça remonte, sur piste, et ça redescend sur piste. Un sanglier un peu sourd, et le nez un peu bouché est en train de glander sur la piste. Au dernier moment il me voit et va se planquer. 
Pas vu de tortues ( particularité du site) , ni de chasseurs non plus, le site étant un PNN (Parc Naturel National) où la chasse est réglementée.
Vue de loin de la belle Chartreuse de la Verne.

Vue typique du massif des Maures

Passage par le joli petit village des Mayons  puis arrivée au Canet la nuit étant déjà bien tombée, moyennant une petite crevaison qui a pu se réparer à coup de bombe sans démonter le pneu. Ouf. Je me voyais un peu mal à démonter le pneu en pleine nuit et dans le froid.
En remontant dans la voiture, et en faisant le bilan, je me suis dit que cette boucle aurait été nettement mieux dans l'autre sens, car ces 350m de montée en poussant ont fait mal. J'en étais presque prêt à rédiger un commentaire sur Utagawa.
Rentré à la maison, retour sur le site d'Utagawa, et là je m'aperçois qu'à force de consulter des pendules numériques, j'ai fait une bête erreur de signe sur le sens de rotation. Donc l’auteur de la trace n'était pas aussi nul que ça. Ceci étant dit, la boucle comporte quand même pas mal de pistes, et à priori le single en descente et dans le bon sens  est du T2+ assez végétal par endroit

62 km pour 1370m de D+
Tracé TQR :( à inverser pour ceux qui n'ont pas le masochisme dans la peau)  : http://www.openrunner.com/index.php?id=8111744





17 Novembre : Le Ventoux

Ça y est, on ne tient plus. Un Ventoux. L’inspection en détail des dernières vidéo de la webcam du Mont Serein côté Nord montre que côté Sud, ça doit être jouable.
Et tant qu'à faire, un itinéraire que je ne connais pas.
En fouillant sur Utagawa, je trouve un tracé à partir de Flassans. L'auteur l' a fait sous la neige et évalue l'ensemble T6. Certes , dans son CR, il y a avait l'air d'avoir pas mal de neige, mais vu sur la carte cela a l'air d’être faisable.

Et en plus, j'ai un pneu avant tout neuf.
Combien de temps va-t-il garder ses poils?



La montée est sous forme de piste, assez pentue au départ, mais qui se radoucit au fil des kilomètres. Elle passe à proximité de la Chapelle Saint Jean, déjà visitée par le passé pour rejoindre le GR4. 
Le même GR que j'avais suivi assez longtemps lors de la traversée du Massif Central.
Il est vraiment de partout ce GR 😃
Curieusement, aucun chasseur, pourtant d'habitude légion dans ce coin.

Arrivée au "Belvédère" sur la route entre Sault et le Chalet Reynard à 1330 m d'altitude.
Le belvédère, avec un cerf  fait avec de vielles pièces de moteurs auto.
Au moins 1 que les chasseurs n'auront pas

A partir de là, route jusqu'au sommet, qui comme d'hab en cette saison est fermée à la circulation à partir de la Fontaine de la Grave. Seules les Duster de TDF ont la clé de la barrière, ce qui limite pas mal la circulation.
Arrivée au sommet, où le soleil est déjà bien bas.  
Rencontre avec un VAE, mais qui lui redescend par la route. Petit joueur.

L'arête Est vu du sommet au soleil couchant.
Et dire qu'il reste 1500m à descendre
Un petit prono : La nuit va arriver en tête😀

On  s'habille un max et on redescend en suivant l'arête Est . Pas mal de vent sur la crête. On ne s'attarde pas trop à regarder le paysage. La face Nord, avec  tout le vent n'est pas trop fournie en neige. Coté Sud, des plaques qu'il faut traverser, mais sans trop de problèmes.
Arrivée en haut du bike Park du Ventoux et descente par une combe. Là, la neige est plus présente mais est relativement dure, et c'est presque plus doux que les cailloux sous jacents.
Au chalet Reynard, la nuit est bien tombée. On sort la frontale. Plus que 1000m à descendre de nuit. Petite affaire.😀 
Descente par le vallon des  Pointes. Mélange de feuilles d'automne et de neige dans le creux du Vallon. Avec la nuit qui est bien là, ça met un peu de piment. 

Piste puis enchaînement vers la Combe de Canaud.
Là,  plus de neige, mais un subtil mélange de feuilles et de pierres.
Petite tôle dans ce vallon.. Les coudières ont bien fonctionné mais les basses côtes ont un peu morflé. On verra après si cela justifie un  arrêt de vélo pour les jours suivants.

Le T6 décrit dans le topo est un peu excessif. En plein jour, et sans neige  c'est du T3 au grand maximum. En cette saison d'automne, c'est sûr que les feuilles mélangées aux cailloux, c'est pas le top.


46 km pour 1590m de D+





26 Novembre : L'Etoile


Une petite semaine de break après la gamelle du Ventoux et c'est reparti ce dimanche pour une rando un peu loufoque du forum xVTT.
L'objectif est de parvenir au sommet de l'Etoile pour le lever du soleil.
4 xVTTistes ont  répondu présent pour une telle rando.
Sur le fond, pas si ouf que ça. Sur la forme, un peu quand même, car le mistral a tapé l'incruste dès le départ. 5 petits °C au départ avec des rafales à 80km/h. Pas très motivant.
Donc départ tôt (06h30) en pleine nuit par la route goudronnée permettant l'accès à l'antenne de télévision puis au sommet orné d'une vigie pour le feu.
Départ pas assez tôt pour moi car le soleil est arrivé au sommet un peu avant.  Heureusement la vigie offre quelques zones abritées ce qui rend supportable la contemplation de la vue, notamment sur Marseille.
Descente coté Sud par de petits singles pour remonter à nouveau vers le sommet.
Le mistral est un vent laminaire. Autrement dit, des arbres ou du relief permettent  d'atténuer grandement les effets.
Seuls quelques passages, au détour d'une épingle sont exposés à des rafales violentes. Attention à l'équilibre.


L'autre objectif de la rando était de dégager sur une descente surnommée "La Belle" un arbre qui s'était affalé et qui avait fait l'objet d'une "Alerte Info" sur les réseaux sociaux spécialisés de la chose.
Certains de mes coéquipiers avaient pris au départ des outils appropriés pour action. 
Une fois arrivé en bas de cette dite descente, point d'arbre traversant en vue. 
Soit l'arbre avait été déjà dégagé. 
Soit il y a erreur sur les surnoms de descente , la "Belle" n'étant pas celle là . 

"Belle" ou pas "Belle", ce fut une bonne descente avec des petites relances au milieu pour lâcher un peu les freins.
Quelques photos prises par mes coéquipiers, car moi je n'ai pas eu le temps d'en prendre😀




Le lever de soleil  à partir du sommet
En fait c'est un peu une photo par délégation car je n'étais pas encore arrivé


Au sommet, juste après le lever du soleil



Moi en pleine action
(Crédit Photo Dany xVTT)


24 km pour 800m de D+




Comme d'hab pour de telles randonnées, il y a diversité dans les comptes rendus. Et en plus ils sont d'excellente facture :

et sa vidéo avec des passages pris avec son drone, ce qui constitue une belle performance vu le vent :


28 Novembre : Lubéron Extrême Oriental

Petite ballade à l'extrême Est du Lubéron. Le nom de Lubéron est  assez vendeur, pour les gens du marketing territorial. D'où des panneaux ou parcs affublés du mot Lubéron, qui commencent  à l'Est à fleurir dès les rives de la Durance. Et pour la partie méridionale presque Port de Bouc.😀
 Idées de managers à 2 balles.
Moi je situe l'est du Lubéron  à partir du moment où ça descend. Grosso modo, le col routier entre Cereste et Vitrolles en Lubéron. D'où le qualitatif "Extrême Oriental" pour cette balade. Et puis, en plus  je trouve que ça claque  bien ce titre.

Le village de Vitrolles en Lubéron

Pas vraiment de traces de référence, des bouts piqués à droite et à gauche.
Départ à partir de Vitrolles en Lubéron pour suivre le principalement le GR 97 constitué de grandes pistes larges et relativement peu montantes. Arrivée à proximité de Montfuron, point le plus oriental, puis retour plein Ouest par une ligne de crête, toujours sur piste. 
Poursuite par la piste des crêtes du Lubéron. A la cote 821, descente par le vallon des Roumis. Beau single au départ mais se transformant vers le bas en  belles ravines, avec des marches pas mal non plus.
Le bas du vallon des Roumis. 
Quelque part, je voudrais bien être là par un bel orage car ça doit bien couler

Petite remontée  pour rejoindre la piste des Grands Collets et retour sur Vitrolles en Lubéron.
Comme il est tôt, ( ou autrement dit la nuit n'est pas encore tombée) petite boucle supplémentaire, cette fois ci avec des pistes bien raides ( petit poussage). Descente par le vallon de Bagne Lèbre ( piste bien caillouteuse) pour remonter via le GR9 au Pas du Loup. Descente  à nouveau sur piste à cailloux pour arriver à la route ramenant à Vitrolles en Lubéron. Juste, mais la frontale n'a pas servi.

Une petite clairière sommitale sans prétentions


Certes, beaucoup de pistes, en général bien roulantes. Deux singles de descente , le tout n'excédant pas le T2. Dommage que le vallon des Roumis soit un peu abîmé à la fin.


45 km pour 1250 m de D+
Fichier TQRhttp://www.openrunner.com/index.php?id=8159304



30 Novembre : La Roche Amère à Villeneuve 

La Randonnée de la Roche Amère à Villeneuve : Une randonnée réputé qui se passe généralement début Juin organisée par le Villeneuve Cyclo Club. Malheureusement mon planning de retraité ne m'a jamais permis d' y aller. Début Juin, c'est plutôt le moment pour aller traîner ses roues dans les Alpes.
Sur VisuGpx 2 tracés : L'un correspondant à la version 2012, l'autre concerne une reco  de la version 2016.
Mon choix s'oriente sur la dernière version car semblant posséder plus de singles.
Tracé de référencehttp://www.visugpx.com/?i=IpOOKQAVlI 

Départ du petit village de Villeneuve situé sur les coteaux de la Durance. Le tracé au départ est assez commun avec les balisages VTT N°1 et 2 du Val de Durance.Un max de petits singles à travers les bois et à travers la réserve géologique du Lubéron. Pas trop le temps de regarder les pierres pendant le roulage, et en plus il y a un petit mistral pas très chaud.
Le rocher de Volx visible depuis la Durance et sa face cachée de carrière


Longue remontée à travers une piste assez raide pour arriver à proximité du sommet de Bellevue.
Puis succession de petits singles montants/descendants. Bien chouette.
Petit single à travers bois

Dernière remontée vers la Roche Amère. Gagné par la nuit. Frontale plus éclairage guidon. Et en avant pour la dernière descente de single à la loupiotte.
Le plus dur a été de retrouver la voiture, car mine de rien Villeneuve est relativement assez grand et en pleine nuit, c'est assez paumant.
Heureusement j'avais quand même le point de départ sur le GPS


Au final une petite quarantaine de km et 1300m de D+   (quelques petits aller et retour intempestifs  pour cause de loupage singles). Les descentes sont MyT2.


Tracé TQR http://www.openrunner.com/index.php?id=8159356