jeudi 2 juin 2016

Traversée des Vosges 3

Départ de Sélestat avec un vélo tout propre, puis montée au Haut Koenig bourg.
Pour un vulgaire Samedi de Mai,que de monde. C'est the place to be pour montrer soit sa deudeuch,soit sa Porsche, soit son bolide de course.
Le vtt ne fait pas vraiment recette.






Coucher le soir à Aubure, dans une chambre d'hôtes. Petit village de 350 habitants, avec un seul resto et un seul menu constitué de tartes flambées
PK : 515 km


Dimanche, grande étape qui officiellement devait faire 54 km et 1400m de D+.
Passage à la station de ski du Lac Blanc où des vttistes du dimanche faisaient de la descente.



Le temps n'est pas vraiment de la partie.
Bel orage heureusement avec une petite auberge pas loin.
Après accalmie, c'est reparti mais en mode humide.
Malgre la pluie, j'ai croisé pas mal de randonneurs allemands bien équipés.


Arrivée à 7h à mon point de chute prévu. Vu le nombre d' hôtels et de chambres annoncé dans le guide, je n'avais pas réservé.
En fait, c'est une station de ski mais n'ayant pas versé dans le VTT.
Donc tout est fermé.
Sur avis de l'unique habitant du coin, obligé de descendre dans la vallée par la route.
Ça me fait louper une descente de la TMV mais au moins j'ai un hôtel.
Assez luxueux, mais curieusement le prix de la demi pension est 1 € plus cher que la chambre seule, ce qui rend le prix plus que raisonnable, avec en prime 2 serveurs costume cravate  prompt à remplir le verre de vin dès qu'il est vide.
PK: 582 km.

Reprise le lendemain de la suite.
Direction le Markstein avec comme objectif le Grand Ballon pour une descente drè dans le pentu après
Pour éviter le stress de la veille, réservation dès le matin pour une ferme auberge au Markstein.
Comme la veille, cette station est quasi déserte.
Arrivée vers les 2 heures de l'après midi.
Au menu vent violent, limite tempête, pluie et brouillard.
Passage de l' après-midi à attendre une hypothétique éclaircie qui ne viendra pas.
Comme c'est une ferme auberge, repas à 18h30, puis dodo direct car ni Wifi, ni réseau ni TV
PK : 609 km

Le lendemain, temps idem.
Tant pis pour le Grand Ballon qui ressemble au Ben Nevis en mode Normal.
On reprend le tracé de la TMV authentique pour rallier Thann.
Profil descendant au départ puis remonté vers la fin.
La pluie et la boue sont encore au rendez-vous.


Il faut avoir vraiment soif pour boire à la gourde 




L'après midi est plus clémente. Enfin des coins de ciel bleu.

Arrivée à Thann
Course habituelle au karcher avant de regagner l'hôtel.
PK : 666 km

C'est la fin de la Transvosgienne officielle.

Après la visite de Thann et de sa collégiale, départ pour le Ballon d'Alsace via le GR5






Trajet à base de singles sur une ligne de crête qui change par rapport à la TMV officielle.
Magnifique, mais pas mal de poussage sur ce sentier. En plus il est souvent en balcon et la chute est interdite.

Le Lac des Perches 



Le sommet du Ballon d'Alsace 

Coucher à l'auberge du Ballon

PK : 699 km

Le lendemain, jeudi le temps est bouché et bien pluvieux. J'ai eu de la chance de voir le Ballon d'Alsace hier, car maintenant, il ressemble au Ballon de Guebwiller et donc aussi au Ben Nevis.😉
Descente par le GR 5, somptueux mais très très humide.

À priori c'est un sommet.
Heureusement, il y avait une pancarte pour le signaler

Arrivée à Belfort avec une première visite de la ville avec évidemment le lion de Denfert Rochereau
PK : 752 km