jeudi 30 juin 2016

Traversée des Alpes : Étape 1/beaucoup

 Lundi 27 Juin
PK de départ : 1830 km
Fini de rire : On attaque.
D'après le topo guide Glénat, la traversée est tabulée à 25 jours.
Le problème ensuite, ce sont les variantes et accessoirement les jours de repos.
Pour les 4 premières étapes, je vais suivre mot à mot le guide.
Après, on verra.
Départ de Saint Gingolph à la frontière franco-suisse au bord du lac Léman (374m).
L'objectif est le lac du Tanay à 1400m.
Cette étape donne le ton :
1250m de D+ pour 100m de D-.
Et puis là, plus de balises. Il faut jouer avec les indications du bouquin et le GPS.
Heureusement, il fait un temps superbe.
Un peu de jardinage au départ, puis ensuite la montée sur une piste/single
Magnifiques vues de haut du lac Léman.


Arrivée au lac du Tanay entouré de forêts.

Coucher au refuge du même nom.
PK : 1847 km
Mardi, temps à nouveau superbe.
28 km pour 1250m de D+.
Cela s'annonce plus calme qu'hier.
Enfin, des sommets enneigés sont en vue.


L'itinéraire : C'est simple. Il suffit de tracer un peu à gauche de la petite bosse de neige au fond

Chemin faisant, je croise les chemins de la Passport du Soleil sur lesquels j'avais traîné mes roues quand je suis passé par les Gets et Avoriaz.
Cette fois- ci c'est le côté suisse des Portes du Soleil



Traversée des Portes de Culet avec vue sur les Dents du midi.

Un vttiste suisse est là, à ces portes et fin connaisseur me dit d'un air avisé : Vous, vous faites la TransAlpes?
Me voilà rassuré, je suis sur le bon chemin.

Une descente un peu acrobatique. Je ne suis pas sûr d'avoir pris le bon chemin, foi de GPS. Mais je n'ai pas vu d'autres.

Le Lac de Morgins et les Dents du Midi 

Coucher à Morgins en ayant fait un petit retour en France à Chatel pour récupérer des roros pour la suite.
PK : 1888
Mercredi, foi du topo petite étape  : 26 bornes pour 800m de D+.
Pour justifier cette petite étape, le guide indique que en général c'est le troisième jour où on se sent faible et que donc il faut y aller mollo.  Cela fait maintenant pas loin d'une quarantaine que je suis sur mon vélo. Donc aucune raison valable de mettre la pédale douce.😃
Du Soleil du matin au soir, un petit vent pour éviter d'avoir trop chaud. Parfait.😂
Enfin l'été 




Superbe vue sur les Dents du midi

et toujours dans le domaine des portes du Soleil. Les télésièges sont en action, mais pas trop de vttistes dessus.
Les vaches ont dévalé tout le pré pour m'encourager avec leur vuvuzellas fabriquées par un local.

Le topo propose une variante par le Col de Cou. Comme je n'ai pas de carte Topo détaillée Suisse, je me dis à priori que c'est une petite affaire : 100m de D+ à tout casser.
En fait, en vérité terrain, il faut descendre pour remonter 300m après.
Pas grave. La descente en vaut la chandelle. 900m de D-  d'un coup ça fait toujours plaisir.

Le Col de Cou avec pour une fois, vue sur ce qu'il y a de marqué.

Encore une étape à 40 km

Coucher à Champery, grande station Suisse des Portes du Soleil au gîte le Petit Baroudeur, conseillé par le guide.
Très bon accueil et en plus compétant car connaissant le guide de la TransAlpes presque par cœur.
Il paraît qu'il y a de plus en plus de gens qui font ce parcours et qui donc s'arrêtent à ce gîte.
PK : 1929 km

Jeudi, grande étape pour aller à Martigny. Le topo annonce 48 km et 1200 m de D+
 Champery étant à 1100 m et Martigny plus ou moins à l'altitude du Lac Léman, ça doit pouvoir le faire.
Le topo précise quand même que l'itinéraire est difficile à trouver.
Effectivement sur le terrain, certains sentiers ne sont pas vraiment évidents à trouver et il faut de multiples essais pour obtenir l'approbation du GPS.
Les descentes sont assez techniques, et finalement, j'arrive à Martigny relativement assez tard avec évidemment un petit orage de fin d'étape.
Malgré tout, passages magnifiques et variés.
Passage un peu chaud dans un chemin tout câblé des 2 cotés de la vallée du torrent : Bonne séance de poussage.

Petite cascade au détour du chemin.




Coucher en dortoir au camping de Martigny, mais je suis le seul occupant.


Point sur la suite :

À Martigny, plusieurs options sont sur la table :
a)Suivre l'itinéraire du guide Glénat par Vallorcine et Chamonix.
Vu de la terrasse du café avec une bonne binouze,  cette option est un peu con con, car ensuite il faut prendre le tunnel du Mont Blanc pour aller à Courmayeur et continuer.
b) Comme déjà indiqué, la solution que j'avais envisagée sur le coin de ma terrasse à Ventabren, qui passe par Zermatt et le Theodul Pass est abandonnée. Sur Google Earth, en face Sud, ça avait l'air de passer car au moment où ils ont pris la photo il n'y avait pas de neige.😃
Allez, hop on oublie cette solution élégante du contournement du tunnel du Mont Blanc.
c) Val Ferret Suisse et Italien et Col du Grand Ferret à 2500m et des bananes. C'est un bout du TMB.
La descente avec la neige risque d'être un peu tendue.
d) Passage par le Col du Grand Saint Bernard, qui peut être serait dégagé.

Allez, je fais du teasing.
Suite au prochain numéro.