lundi 20 juin 2016

Liaison Jura Alpes

L'itinéraire de liaison entre le Jura et les Alpes initialement prévu partait de Culoz, point d'arrivée de la GTV, pour aboutir près de Chamonix pour entamer direct les grands cols alpins, tout en passant par quelques sommets intermédiaires tel le Semnoz près d'Annecy.
Changement des plaquettes de freins avant, la descente de la veille les ayant achevées.

Les plaquettes arrières peuvent encore tenir.
Normal car elles étaient rigoureusement neuves au départ, tandis que les avants avaient déjà eu quelques descentes dans le nez.
Départ de Culoz. Passage par le Mont Clergeon. Les petits chemins concoctés sur la carte se révèlent être de bons petits singles sauvages à souhait et une petite descente de 600m histoire de roder les plaquettes.
Et en plus le soleil est là.
En début d'après midi, recherche d'un point de chute qui me permet de faire le max de km en cette rare belle journée.
Malheureusement, à cause du festival à la c.. des  films d'animation, tous les hôtels, gîtes, chambres d'hôtes, niches à chien, bref tout ce qui se trouve  sur Internet affichent complet tout autour d'Annecy.
Obligé de se rabattre à Aix les Bains en prenant la route.
C'est là où on se rend compte qu'un VTT avec un cintre de 750 mm occupe beaucoup plus de place qu'un vélo de route. Ce qui est bête, c'est que les conducteurs auto ne le savent pas, d'ou frôlages fréquents.
Aix les Bains, très chouette au bord du lac, mais pas sur le chemin et avec en plus impasse sur le Semnoz.

Aix les Bains étant une grande ville, je me dis que c'est l'occasion ou jamais de racheter un câble USB/miniUSB que j'ai oublié un jour dans un hôtel. Ce câble permet de raccorder le GPS Garmin au smartphone pour notamment recharger des variantes d'itinéraires directement depuis Internet.
Après avoir écumé tous les magasins d'Aix, on m'a conseillé d'aller voir le Boulanger de Chambéry.
Regard rapide sur la carte.
Certes, cela fait un détour, mais comme c'est sur route, vieux réflexe de vttiste, c'est galette.
Après avoir fait affaire avec le Boulanger, direction Faverges où j'ai réservé une chambre d'hôte.
Cela a beau être de la route, j'avais négligé qu'il fallait traverser le massif des Bauges avec quelques cols en travers.
Arrivée sous l'orage à 21h passé à la chambre d'hôte.
Vendredi, départ tout doux direction le Col des Aravis.
Passage au col de l' Arpettaz, puis ensuite la route de la Soif qui n'a rien de commun avec la bien connue rue de la Soif à Rennes : Juste un chalet auberge ouvert.

Le troquet de la route de la Soif et derrière le Mont Charvin.

Premières neiges 
Grosse menace d'orage qui me fait enfiler ma tenue de combat, mais ouf, à coté.
Arrivée directe au Col des Aravis et coucher à la Giettaz juste en dessous.
Samedi : Objectif Sallanches par le col de Niard.
Le début commence par une piste où je rencontre tout un tas de vttistes.
Sans le savoir, le Roc des Alpes, l' équivalent du Roc d'Azur de chez nous emprunte mon itinéraire.
Section Marathon avec 80 km et 3000 m de D+. En gros une course de sprint, et donc forcément ils me doublent et en plus ils n'ont même pas de sac.
De vrais amateurs 😃
Malheureusement les itinéraires se séparent avant le ravito. Je me serais bien invité.

 
et moi dans la section Rando avec sac à dos


Col de Niard avec un bon poussage/portage sur 300m.
Le versant Nord de descente est plus paisible mis à part les névés du sommet et une belle gadoue ensuite sur un mix piste/single.



Arrivée à Sallanches après un bon km de D-.

Arrivée à Sallanches après 1100 m de D-.


Mon sponsor (alias mon neveu)



Autre sponsor (ma soeur )
Petit break à Sallanches pour faire le point sur la suite, notamment en fonction de l' enneigement des cols, et puis aussi qu'un temps d'été arrive.
Repos: xVTT en Savoie. C'est sûr que sous le casque, ça décoiffe😃
PK :1525 km