vendredi 3 juin 2016

La Transvosgienne : La synthèse

Synthèse :

Les stats pour cette Transvosgienne :
752 km tout compris : Rando,Visite ville, erreurs sur itinéraire et aussi, très important, recherche d'éléphants bleus pour laver le vélo.
620 km depuis Wissembourg, départ officiel de la TMV.
D+ / D- : mon GPS ne le donne pas.
Il faudra attendre le post traitement à la maison.
13 j de roulage.

Le parcours de la TMV officielle de Wissembourg à Thann est assez facile.
À la louche, il y a 25% de routes à goudron, 65% de pistes forestières et 10% de singles.
Comme cette TMV est conçue pour être faite soit en Nord Sud, soit l'inverse, les descentes sont assez faciles.
Tout sur le vélo, sans même user de la selle télescopique.
Ni non plus les protections(genouillère et coudiere) mais là,  il ne faut pas trop s'en vanter.
Comme déjà indiqué, le parcours est balisé, mais il y a parfois des trous.
Le GPS avec la trace est loin du gadget.

Le paysage est essentiellement de la forêt dense. Pas beaucoup de vue donc. Des chevreuils et chevreaux par contre.
Les passages en crête sur des mamelons herbeux n'ont pas beaucoup offert de vue non plus car en général il y avait du brouillard. Dans un sens la forêt a amorti les conditions météo qui dans l'ensemble n'ont pas été fameuses.
Cette rando n'est donc pas conseillée aux allergiques à la chlorophylle.
 La météo n'a pas permis de rechercher des petites variantes.
Le dernier tronçon Thann Belfort a été très différent, car pratiquement que sur single, mais difficilement roulable.
A voir si il n'existe pas un autre itinéraire sur VTTrack pour aller au Ballon d'Alsace .

Question matos :
KWay Goretex : perce un peu
Sur pantalon Mavic : assez étanche efficace vu son poids. Dommage qu'il n'y ait pas une astuce pour que le bas de pantalon recouvre bien le haut de la chaussure.
Chaussures Mavic Goretex : Impeccable, mis à part que les chaussettes sont un peu mouillées à cause du ruissellement du pantalon. Je n'avais pas voulu emporter de sur chaussures.
Vu les conditions météo, j'aurais peut-être dû.
Enfin, la burette de graisse que j'ai acheté en cours de route s'est révélée très efficace, car au moins ça tenait sur la chaîne, et en plus facile à transporter dans le sac sans en mettre partout.
À noter : 0 crevaison

Et maintenant en avant pour la GTJ, grande traversée du Jura.