vendredi 30 novembre 2018

L'Echo des Singles N°20 Novembre 2018





Edito

Après la traversée des Pyrénées, les affaires reprennent.
Malheureusement, le mois de Novembre n'a pas été particulièrement terrible au niveau météo. L'occasion de revisiter des lieux pas trop loin de chez moi. Et puis, maintenant les jours sont courts. La frontale fait partie du package de base.

En marge de l'édito, deux  news :

  • Après les propos de Gérald Darmanin, ministre du budget, indiquant que des agents du fisc vont se taper la lecture intégrale de mon blog pour vérifier si la valeur d'acquisition de mon vélo et de ses accessoires  est bien en adéquation avec le montant de ma petite retraite connu par Bercy, je fais gaffe maintenant à ne pas trop extérioriser sur mon blog mes signes ostensibles de richesse. 😀.
  • Au niveau matos, suite à la traversée de Pyrénées, petit dossier envoyé à Mavic expliquant que malgré mon usage particulièrement lite de mes chaussures, les semelles sont très très usées (~6mois).
    Après fourniture à Mavic d'une image preuve indiquant que je les ai détruites, réception sous garantie d'une nouvelle paire. Comme c'est une paire d'été, on va attendre quelques temps pour s'en servir. On verra combien   elles vont durer et si éventuellement je redemande encore un échange sous garantie (2ans max)
Chaussures Mavic après la traversée des Pyrénées





Photo preuve montrant que les chaussures sont hors d'usage


et la paire neuve reçue en retour
avec ses cales  et la plaque métallique home made de protection

Quick Access


Date Parcours km     D+    
30/10Le Rove  34960
03/11Montaiguet25700
04/11Rando Sainte Tulle 34 960
07/11Orgon 32  640
09/11Oraison401070
11/11Etoile again 28730
13/11Les Alpilles : Maussane 47980
16/11L'Andran411420
18/11Randonnée des Vignes Pertuis31800
21/11Ventabren et la chasse----
22/11Les Alpilles Maussane Again361040
25/11Sainte Victoire  xVTT24660
29/11Enduro Ventoux Sud  351360


Mardi 30 Octobre :  Le Rove


Grande pluie la veille, et mon  vélo est propre. Pas trop envie de lui remettre de la gadoue jusqu'au au raz des disques.
Le Rove me parait un bon plan dans de telles conditions.
Pour ceux qui ne connaissent pas, le Rove, c'est un peu comme les Calanques de Marseille, mis à part que pour l'instant, le VTT n'est pas réglementé.
Le Rove, c'est beaucoup de caillasse et  ce n'est pas du facile facile.
Un petit tour sur Utagawa et on  trouve un parcours de 38 km et 1300m de D+.
Pour le Rove, ça risque de ne pas être donné.


Tracé de référence : https://www.utagawavtt.com/randonnee-vtt-gps/Le-Rove-Calanque-de-l-Erevine-15404

On gare sa voiture non pas au centre commercial du Rove car les commerçants énervés par les VTTistes qui débarquent et laissent leur voiture à la journée ont mis un panneau indiquant que c'est un parking privé réservé à la clientèle. Pas grave, on va au parking de la boulangerie juste au dessus. Il n' y a pas encore de panneau.
Limé et relimé dans tous les sens  par les membres du  forum xVTT, il n'est pas étonnant que 5 minutes après le départ, je retrouve des gens du forum xVTT. Mis à part que eux viennent de finir alors que moi je commence à peine.
Le terrain est pratiquement sec. Le choix du lieu a donc été pertinent.
Petits singles bien  sympa et pas trop durs. Étonnant.
Un chien me suit pendant un bon moment. Coup de téléphone au proprio, mais qui ne répond pas.
Heureusement le chien au bout d'un certain temps rebrousse chemin. J'espère qu'il aura su retrouver son chez lui.

Le chien, seul mammifère à m'avoir suivi et attendu en chemin
aussi longtemps.
A la fin, il en a eu quand même marre 
et il est rentré chez lui (du moins j'espère) 

Petit tunnel 
Parfait pour ceux qui veulent commencer à s'entraîner à l'Ultra Raid de la Meije
et son fameux tunnel d'Arsine😀


Descente du vallon du Pérusier. Là ça devient nettement plus technique (myT4inf) puis remontée par le vallon de l'Erevine par une piste. Passage par le fort de Niolon puis le village de la FVesse.
Le fort de Niolon, et derrière Marseille

Comme d'hab, je n'avais pas lu le topo jusqu'au bout. L'auteur indiquait bien qu'après un début facile, les choses se corsaient après. Je confirme. Même qu'on reprend les chemins usuels du forum xVTT.
Avec mon départ plus que tardif, la nuit me gagne. Heureusement, j'avais prévu le coup. Fin à la frontale. On écourte la dernière boucle du tracé de référence. Mais les singles du Rove à la frontale, c'est ... hmm, délicat
Coté initialement en T3 ( pour être précis T3Rove), je dirai que certains passages sont du myT4.

34 km pour 960m de D+


Tracé TQRhttps://www.openrunner.com/r/9267648


03 Novembre : Montaiguet

Grande pluie la veille et l'avant veille. Mais la météo pour ce Samedi est bonne.  Un projet pour la sainte Baume. Un peu trop humide et certainement casse gueule. Un petit Montaiguet avec le forum xVTT.
D'autant plus judicieux que la météo n'est finalement pas aussi bonne qu’annoncée.

Avant de détruire pour Mavic mes chaussures afin d'obtenir une nouvelle paire ( Cf  Edito & Traversée des Pyrénées), une dernière utilisation. Pas vraiment une bonne idée, car avec les semelles lisses, à pied, ça zippe énormément.

Début donc  avec des pierres mouillées et des racines un tantinet humide. Quelques passages à pied.
Normalement, selon le collège d'experts ès Montaiguet qui était présent, quelques petits passages inédits que je n'ai pas vraiment remarqué car j'ai dû les passer à pied.

En fin de parcours, le soleil et le terrain sont devenus plus agréable.

Tellement classique comme rando qu'il n' y a pas eu de photos de la part de mes différents attachés de presse ( et experts à leur temps perdu)

25km pour   700m de D+


Tracé TQRhttps://www.openrunner.com/r/9283744



04 Novembre : Randonnée à Sainte Tulle

J'avais déjà visité le coin, notamment avec le forum xVTT [l'Echo des Singles N°16]. Des singles en pagaille, shapés avec des virages relevés pour certains.
Donc pas d’hésitation pour participer à cette randonnée organisée par le club vélo de Manosque.
Et effectivement, beaucoup de singles tournoyants à la montée et à la descente.Un vrai régal.
A la montée, ça pose un problème, car pour ne pas pénaliser les forts et jeunes espoirs à cause de mon rythme légendaire, je m'arrête au bord du single pour laisser passer dès qu'il y a quelqu'un derrière.
Et donc, je m'arrête souvent malgré moi. 😀

Le seul souci est que le terrain est très humide. Certes, du grip mais aussi de la bonne bouillasse.
Pas de chute, mais le vélo et les fringues sont bien sales.
La rivière du Loup
La rando a tourné viré autour ce de cours d'eau

Un couple de tandemistes, de nombreuses fois rencontré dans les balades organisées du coin
en train de passer un gué.
Avec les singles tout en virage et la boue, le tandem n'était vraiment pas à la fête aujourd'hui


 34km pour 960m de D+



Tracé TQRhttps://www.openrunner.com/r/9283749



07 Novembre : Orgon

Pas  encore le franchement beau temps.
Orgon a été longtemps délaissé suite au violent incendie qui a eu lieu en 2012 ( et dont l'auteur était ni plus  ni moins le fils du maire).
Maintenant en 2018, le carbone a un peu disparu. Parfait pour cette journée maussade.
Tracé de référence :

  1. http://la-trace.com/itineraires/vtt/199/la-vallee-heureuse
  2. http://www.vttour.fr/sentiers/vallon-du-four-du-moulin,3887.html
  3. et pour info : https://www.utagawavtt.com/randonnee-vtt-gps/Traversee-du-PNR-des-Alpilles-Montagnette-12417



Départ du village d'Orgon même et montée via le chemin du Calvaire. Ça commence fort car il y a des escaliers.
Notre Dame de Beauregard, église construite à la fin du XIXème siècle pour  conjurer une épidémie de choléra.
Bien vu la table d'orientation 360° juste à côté d'un poste de vigie


Descente par la "Vallée Heureuse" près du site d'escalade pour remonter à nouveau sur le plateau.
Télégraphe de Chappe de la ligne Lyon Marseille
Par ce temps brumeux, pas sûr qu'il y ait du réseau pour  causer à  la station suivante située à Lamanon

Descente par le Vallon du Four du Moulin, large sentier assez pierreux (myT2) puis remontée par un single qui aurait été sympa à la descente.
Cette portion ( en descente)  , ainsi que la montée à Beauregard font  partie de la Traversée intégrale des Alpilles [Ref3]
Utagawa la cote T1. Le peu que j'en ai fait, même dans le bon sens dépasse nettement le myT1. Je dirai un bon myT2+. A faire un jour intégralement pour avoir une idée plus précise.
Essai de couper sur le plateau mais il y a de larges ravins pas trop faisable en vélo. Obligé de reprendre le chemin de l'aller. Descente par le vallon de l'Adeline ( piste myT1) puis retour le long de la carrière de l'usine Omya
32km pour 640m de D+


Tracé TQRhttps://www.openrunner.com/r/9290009



09 Novembre : Oraison

Météo encore assez perturbée dans le coin, toujours à cause d'une dépression cévenole. Ils font vraiment chier ces cévenols à être souvent déprimés.😁
Donc on va bien à l'est du Rhône pour éviter la pluie annoncée.
Un coup de VTTrak pour voir ce qui se fait autour d'Oraison et on sélectionne sur Visugpx un parcours:
"GrandiRaid Version 2012"
Ce raid qui a lieu chaque année est organisé avec la coopération de l'asso "Grandir", asso de parents d'enfants ayant des problèmes de croissance.

Tracé de référence https://www.visugpx.com/1329855306

Début par des pistes montantes puis des petits singles de descente.  Au km 11, ça se corse un peu car le single n'est pas bien visible. Et sur la carte, pas trop de chemins non plus. Pas vraiment du broussaillage mais pas loin. Une piste, bien caillouteuse mais qui permet de retrouver la trace un peu plus loin.




Chasse en cours 
Comme le panneau est fermement vissé par 3 vis, 
il n' y a pas vraiment de jours où on peut ne pas être vigilants

Le tracé devient plus clair au fur et à mesure de la progression tandis que la lumière du jour, elle,  fait plutôt le contraire.
Sortie de la frontale. Arrivé au Castellet  et retour direct sur la route.
Globalement du myT2 dans les descentes
Bref pas mal de problèmes d'orientation sur ce parcours. De retour à la maison, on reprend VTTrak et VisuGPX : En fait les versions suivantes de ce raid ont adopté un itinéraire un peu différent. A priori, encore des singles frappés d'obsolescence : Programmée ou pas ?

40 km pour 1070 m de D+



Tracé TQR : https://www.openrunner.com/r/9316433


Dimanche 11 Novembre : Etoile again

Temps toujours bien gris. Il y a bien la randonnée de Gréoux, mais dans les milieux autorisés, on pense que ça va être un peu boueux.
Va pour une Etoile avec le forum xVTT.
Manque de chance, il n' y a que des forts à cette sortie, et dès les premiers coups de pédale, je me fais distancer. 
Au chef (?) je dis "Pas la peine de m'attendre, j'ai toutes les traces du coin et notamment celle de la tête du Jacquot", objet de la balade.
En fait, une fois tout le monde parti, je m'aperçois que j'ai bien toutes les traces, sauf celle de la tête du Jacquot.
Pas grave. Balade déjà faite en début d'année. Ça doit pouvoir le faire.

La grotte des maquisards( 1944)

Sommet de l'Etoile, descente au col des Ouides, grotte des maquisards, merveilleux single à flanc pour arriver à la tête de Jacquot. Après, un trou de mémoire pour la suite de l'itinéraire. Une grande piste descend et hop je retrouve le groupe. J'ai loupé une descente.

Je roulais tellement vite que le photographe n'a pas eu le temps de me prendre de face
Crédit Photo : Dany xVTT

Petite crevaison et à nouveau, je perd tout le monde. Une petite nouveauté à la fin en traversant une grande usine pharmaceutique par une porte dérobée dans le Vallon du Maire aux environs de Septèmes, avec un portail, mais qui heureusement s'ouvre automatiquement pour les gens qui sortent, même le dimanche.
A noter que ce coin ( Vallon du Maire et les Fabriques) est mentionné par l'Office de tourisme de Marseille car il représente une friche industrielle datant de la fin du XIXème siècle.
D'après cette source, cette friche est loin d'être dépolluée et il y a paraît il  pas mal de plomb et d'arsenic en libre service.
Je ne figure pas dedans mais il y a une vidéo qui a été faite sur cette balade :
 https://www.youtube.com/watch?v=mh-TF__PyvM   (Crédit : Lew xVTT) 

28 km pour 730m de D+


Mardi 13 Novembre : Les Alpilles

Petite balade de proximité en attendant que le sol sèche bien
En fait l'auteur de cette trace n'est ni plus ni moins que Thierry V. alias Dérailleur sur le forum xVTT.
Normalement ça ne doit pas être mauvais 
Départ de Maussane les Alpilles plein Est par de petites routes. Mais ça ne dure pas longtemps.
Sortie de route par un petit single montant, puis le vallon magnifique des Caisses de Jean Jean. Nom adorable. A voir selon les affinités une superbe falaise  d'escalade  où un oppidum post celto ligure pour les amoureux de l'histoire.

Le vallon des Caisses de Jean  Jean



et ses falaises
Il y a bien les pitons.
Il ne manque que les grimpeurs



Question VTT, la descente qui suit est peu évidente ( myT4-).
Poursuite le long du canal d'irrigation des Baux. Rencontre avec un récoltant d'olives, qui après m'avoir instructionné longuement  sur l'art de l'olive,  me dit qu'en passant par son champ puis par celui de son frangin, c'est nettement mieux que le tracé de mon GPS. Effectivement, petits layons pas trop boueux qui évitent une partie de route.
Longue remontées en pistes et/ou singles. Une petite diversion pour aller faire un tour aux Baux de Provence, via le val d'Enfer. Beaucoup de monde dans les environs en ce mois de Novembre.



Les Baux de Provence  Jean

et ses rochers du Val d'Enfer


Remontée par la route pour reprendre l'itinéraire initial. 
On longe le plateau de Caume, essentiellement par de grandes pistes. Puis la descente principalement en singles. La nuit est tombée. Protections et frontale au max. Tout passe sur le vélo
Bref, beau parcours avec  des passages en piste, mais surtout de bon singles en descente ( global myT2Sup)
47 km pour 980m de D+




Vendredi 16 Novembre : L'Andran 

Avant qu'il ne neige un petit sommet près de Digne.
Tracé de référence :
  1. https://www.utagawavtt.com/randonnee-vtt-gps/Digne-les-Bains-L-Andran-5888
  2. https://www.utagawavtt.com/randonnee-vtt-gps/Espace-VTT-FFC-de-Digne-les-Bains-Circuit-N4-Les-pistes-du-bois-du-Siron-19723

Au sommet de l'Andran, il y a une antenne (émetteur de France Bleue Provence de 500w de puissance pour les lecteurs électrosensibles) et une route goudronnée pour y accéder. Lieu de prédilection pour les parapentistes et aussi pour les vttistes flemmards qui font une navette de voiture pour ne se taper que de la descente.
Là, on part  de Digne et on commence à monter direct 600m. C'est un peu raide mais c'est joli. En plus, comme c'est pas vraiment le temps idéal pour faire du parapente, je n'ai vu qu'un parapentiste monter en voiture.

La montée à l'Andran par la route 



Au loin les premiers sommets enneigés :
Les crêtes du Cheval Blanc

La vallée de la Bléone



Le sommet (1215m) Ensuite, la descente enduro de l'Andran. Juste pile poil mon niveau. Certes quelques petits pieds à terre mais génial (myT3-). Plus difficile cependant que la descente enduro de la montagne de Lure.


Retour dans la vallée de la Bléone pour enchaîner vers le circuit rouge FFC N°4 .
Au début, c'est de la route le long de la Bléone, passage à la fameuse dalle aux ammonites de Digne  puis piste à partir du hameau de la Robine sur Galabre.



La dalle aux ammonites de Digne

Remontée à nouveau  à 1200m. Début de descente toujours  sur piste puis petit single sympa à la frontale (myT2).

41km pour 1420m de D+


Tracé TQRhttps://www.openrunner.com/r/9319925

Dimanche 18 Novembre : Randonnée des Vignes à Pertuis


Nouvelle randonnée, tout du moins selon les nouveaux organisateurs après une mise en sommeil de quelques années
Pas mal de monde pour cette rando : des gens du forum xVTT, des gens de mon club de Velaux, des gars d'Eurocopter où le CE est très actif au niveau VTT, l'éternel tandem de la rando de Sainte Tulle. Bref du monde, et comme à mon habitude, au départ, on laisse passer les gens qui vont un peu plus vite que moi.
Quelques petites variantes sur le circuit du 40 km avec de belles descentes.
A la fin j'ai suivi par erreur des participants mais comme ils étaient du coin, ils ont coupé la dernière partie pour rentrer plus vite par la route. Donc la fin du tracé TQR n'est pas idéale.
Et comme d'hab aussi, le dépanneur ambulant sur le circuit : Chaîne cassée, pneu crevé. Là, en fait que du conseil car je n'avais pas le matos adéquat de rechange pour ces pauvres concurrents. Et un pilier de rugby dans le fossé qui a du mal à  se relever. Pas facile de tirer un quintal du fossé. C'était le poids que ce pilier annonçait.

Globalement, le tout n'a pas excédé le myT2

31 km pour 800m de D+


Tracé TQR :  https://www.openrunner.com/r/9321703


Mercredi 21 Novembre : Ventabren et la chasse 

En ce temps de pluie, randonnée de toute proximité .
De la grande piste pour éviter la boue. Passage vers le motocross de Ventabren. Comme c'est mercredi, des gamins brûlent de l'essence  dans les pentes boueuses du circuit. Et pendant ce temps là des gilets jaunes manifestent contre la hausse du prix de l'essence. No comments.
Toujours sans commentaires, passage devant la maison de la Chasse et de la Nature. Cette chère baraque a été inaugurée  en ce début d'année par le Maire et tout le  Landerneau du Conseil Départemental.








 

La Maison des Chasseurs ( et de la Nature?) à 200 000 boules
d'argent public
et tout ça, pour pouvoir tirer sur des faisans d'élevage, lâchés 15 jours avant l'ouverture de la chasse

Et en fouillant dans les archives municipales, un coût global d'environ 200 000€ ( département/commune). Sans oublier les 3500€ annuels de subventions pour la Société de chasse. Normal pour cette commune à forte connotation rurale 😀


Dans la même veine et à proximité, le domaine de Meynes, racheté par le Conseil départemental et qui sert 
depuis quelques années de lieu pour dépecer le gibier


Et encore pour enfoncer le clou sur le sujet, des extraits de forums de VTT où l'on sent bien le stress que procure cette activité auprès des randonneurs cyclistes ( posts récents tel que )

22/11/18 : Girl's Team xVTT : 
j ai commencé par capra mais j ai eu un moyen coup de stress... quelques chasseurs et je me suis retrouvee dans capra avec un chien et sa clochette..😨😨😨😰😰😰..comme on est plutot entre les arbres etbque c est presque dense j ai eu un coup de flip qui m a pas trop quitté (meme si aucun coup de feu hein) du coup j ai continue en chantant, j ai aussi fait la belle en chanson puis je suis rentree entiere ! 😅


18/11/18 : xVTT
Petite expérience du jour.
Ayant picoler hier je décide de rouler en partant de chez moi secteur Duranne/Ventabren. Sachant que l'endroit et peupler de nombreux chasseur je suis parti vers les 10h.
Je croise un paquet de promeneur, vtt, traileur, motocros.
Vers les 12h tranquillou sur un DFCI j'entend 4 coups de fusils assez proches, un groupe d'oiseau s'envole dans le ciel et là un pluie de plomb qui me tombe tout autour.

Je n'ai pas réussi à trouver le ou les chasseurs et j'ai préféré faire demi tour.



Allez, fin de mes errements 


Jeudi 22 Novembre : Maussane, Les Baux de Provence 

Maussane : Déjà fait il y a à peine 10 jours. Mais comme le temps est toujours très humide et que depuis chez moi, c'est finalement pas très loin, on remet le couvert.

Trace de référence http://la-trace.com/itineraires/vtt/5070/tour-des-baux-de-provence
Cette fois ci, la trace de référence est issue du forum. ( cf CR de Lewvtt). C'est le groupe des forts qui est allé là bas courant Juillet. Et d'après le récit et la vidéo, ça n'a pas l'air d'être spécialement galette.
On va voir quand même.
Départ tranquille de Maussane, mais ça se complique assez vite. Du petit single à la montée et à la descente, parfois bien raide. Et les Alpilles ne sont pas aussi sèches qu'on veut bien le croire. Prudence avec les rochers mouillés.
Belle flaque sur le passage 
Un dolmen avec le vélo d'un gaulois réfractaire 

La deuxième partie est plus classique : Montée par piste et descente sur du single pentu et rocheux.
Là, le single s'est carrément transformé en un bon ruisseau.
Merci aux chaussures étanches Mavic

La descente du val d'Enfer, contrairement à celle que j'ai faite la dernière fois mérite bien son nom.
Surtout que la nuit commence à tomber. Même avec la frontale, pas facile d'appréhender le relief.
On arrive juste au niveau de la cathédrale d'images des Baux de Provence.
Cette fois ci, il fait bien nuit. Le village des Baux est bien mis en valeur avec ses éclairages.
Derniers petits singles en pleine nuit pour arriver à Maussane.
C'était un bon myT4 dans les descentes. Et puis, avec les conditions humides et la nuit ça s'est un peu transformé en myT5 ressenti.
36 km pour 1040m de D+



Tracé TQR : https://www.openrunner.com/r/9334954



Dimanche 25 Novembre : La sainte victoire avec xVTT

Petite balade proposée par le forum xVTT dans la Sainte Victoire.
Le guide ( Gillou) habite au pied de cette fameuse Sainte et connait donc le coin comme sa poche.
Outre des singles bien connus comme la Roller Coaster, quelques petits passages nouveaux pour moi, notamment le petit single qui longe le barrage de Zola. Un peu zippant avec ses pierres et ses racines mouillées, mais magnifique. 
24 km pour 650m de D+





Tracé TQRhttps://www.openrunner.com/r/9342319


Jeudi 29 Novembre : Enduro Mont Ventoux Sud


Cette année, j'ai raté l'arrivée du Beaujolais Nouveau. Pour compense,  j'ai voulu aller voir la nouvelle neige sur le Ventoux.
Sur la webcam du Mont Serein, située en face Nord, il semble y avoir une bonne couche.
Une intense réfléxion, la mise en route de mes modèles climatiques sophistiqués basés essentiellement sur l'heuristique, ... tout ça pour conclure que le sommet côté Sud ça doit pouvoir le faire.

En fouinant et refouinant sur le Web, j'ai vu qu'un nouveau tracé d'enduro balisé avait été fait sur le versant Sud.
Nouveau n'est pas trop le terme, car il reprend beaucoup de tracés déjà bien limés.

Tracé de référencehttps://www.mountnpass.com/itineraire-velo/enduro-du-ventoux-face-sud-trace-n5/

Prudent, pour éviter de faire la descente à la nuit (on sent le vécu) , je place ma voiture à mi chemin de la montée. Ceci partant du constat que la nuit, il vaut mieux monter que descendre dans un single tournicotant et caillasseux.
Petite erreur d'itinéraire à la montée. Je ne prends pas forcément la piste la moins raide. Petit poussage terminal pour arriver au chalet Reynard. Montée au sommet par la route, fermée aux voitures ( quelques voitures de TdF cependant pour faire de la maintenance sur l'émetteur : 4 à 5 émetteurs de 200kW chacun toujours pour les électrosensibles ) . Quelques cyclistes routiers qui poussent de temps à autres leur vélo, car il y a pas mal de plaques de verglas sur cette portion de route.
Avec mon pneu tout neuf à l'arrière et ses beaux crampons, j'arrive à tout monter sur le vélo.
Comme d'hab au sommet, du vent et du froid. Toutes les affaires de mon sac y passent : Grosse veste thermique, moufles,  cache cou en polaire augmentée...
La traditionnelle photo du sommet

Un rapide coup d'oeil sur la crête Est  : Oui, il y a de a neige, mais pas partout . On y va.
Parfois la neige, tellement soufflée est bien dure et on peut rouler dessus sans problème. Ça lisse même bien les cailloux. Parfois, c'est aussi  un peu le coup de mou frisant le flop et donc de la marche surtout  à travers les arbres maigrichons de la crête.
Les batteries NiMH de mon GPS installé sur le guidon  n'aiment vraiment  pas le  froid. Obligé de les changer par les piles lithium de mon appareil photo qui elles résistent nettement mieux aux basses températures. Par grand froid, il est donc conseillé d'en avoir en spare dans son sac
Vu  sur la crête 2 chevreuils qui avaient l'air d'être assez engourdis car pour s'enfuir, ils faisaient de tout petits sauts.
A nouveau Chalet Reynard. Le vent s'est calmé. Descente dans les bois. Encore des plaques de neige, mais peu épaisses.
Cette descente enduro est un vrai plaisir, tout en virages dans les bois avec de petites relances. Jamais plus que du myT2 ( en plein jour).
Descente jusqu’à environ 600m, puis on retrouve la route de montéee.
400m de D+  à la nuit pour finir. mais pourquoi diable j'ai mis la voiture si haut.




La crête Est 

Caillasse et neige

Les photos sur la crête n'ont pas été nombreuses. Pas facile de manœuvrer le smartphone avec des moufles😀 .

Descente dans les bois


35km pour 1360m de D+


Tracé TQRhttps://www.openrunner.com/r/9348566









lundi 29 octobre 2018

Hors Série Octobre 2018: La Traversée des Pyrénées






Le projet


Avant que les journées deviennent trop courtes, une petite traversée des Pyrénées afin de tenir mes objectifs 2018.


Un peu comme le Jura, les Pyrénées peuvent se traverser de différentes façons :

  • A pied via le GR10/GR11 en haute altitude. Cela peut être  fait aussi en vélo à condition de considérer le portage du vélo sur le dos comme une hygiène de vie quotidienne et d'être aussi un peu bravache quant à la réglementation du parc des Pyrénées au sujet du VTT. Un peu comme le GR5 dans les Alpes.
  • la HRPV ( Haute Route des Pyrénées en vélo), tracé fait pour le vélo de route et passant par les fameux cols  d'Aspin, du Tourmalet, ... qui font la une des journaux lors du Tour de France.
    Utile pour ceux qui voudraient se rappeler le nom des  grimpeurs du dernier Tour en compulsant l'abondante littérature sur le bitume tout en montant.  
  • Spécifiquement VTT, il existe 2 guides/topos du siècle dernier,  mais qui font toujours autorité,  de G. Véron  qui décrivent la traversée en VTT soit côté français en version Est Ouest ( Méditerranée/Océan) , soit côté espagnol en sens inverse.
    Etant assez ancien, les références et numéros de téléphone des points d'hébergement de ce guide sont souvent erronés.
    En plus, ayant été écrits avant l'avènement des GPS grand public, le descriptif de l'itinéraire est à l'ancienne du genre  :
    "Au km 7.6, là où il y a un gros pin à côté d'une pierre, tourner à gauche pour prendre un sentier mal marqué ...".
    Heureusement, il existe désormais des traces GPS sur Internet.
    Pour le/la lecteur/lectrice intéressé(e), les versions scannées de ces 2 ouvrages, épuisés depuis des lustres sont dispo. Ecrire au journal qui transmettra 


Dur dur de choisir entre les 2 versions pour le VTT.
Selon ces guides, la version espagnole semble plus délicate. Surtout, les points d'hébergements ne semblent pas nombreux sur le parcours. Sur Internet, le récit des précédents explorateurs montre que ceux qui ont adopté la version espagnole l'ont faite généralement soit avec une voiture suiveuse, soit en autonomie complète ( tente, sac de couchage, gamelles et tout ce qui va avec).
Pas trop mon truc tout ça. Car si je fais du vélo c'est bien entendu avant tout pour bouffer plus. Et pas que des bolinos.

Et en plus, ma connaissance de la langue espagnole se limite à "Olé" et "paella". Dans ces conditions, à  part de passer systématiquement par booking.com, difficile de réserver un gite/hôtel par téléphone pendant le parcours.

Décision prise de faire la version française, même si en fait elle passe relativement assez loin de la ligne de crête de la chaîne pyrénéenne à cause de la présence du parc.

On fera la version espagnole plus tard.

Cette version Est/Ouest souffre aussi des 2 défauts collatéraux, constatés et testés sur le terrain :

  • La tramontane qui n'a rien à envier à notre mistral de chez nous et qui souffle à contresens,
  • et le fait que la chaîne des Pyrénées se trouve durant le trajet à main Sud. Pas trop pratique pour prendre des photos.
Sur Utagawa, il y a la trace GPX correspondante, mais le nombre de points est limité et donc la précision est pas terrible. La trace a été complétée avant de partir en disposant avé la main des points supplémentaires notamment aux intersections et sur les chemins mentionnés sur la carte IGN.



Trace de Référence https://www.utagawavtt.com/randonnee-vtt-gps/Grande-Traversee-des-Pyrenees-francaises-2000 et le blog associé : http://christian-fargeix-pyrenees.over-blog.com/

A la fin du parcours, une petite divergence en empruntant le parcours de la Grande Traversée du Pays Basque, labellisée FFC : https://sitesvtt.ffc.fr/itinerance/la-grande-traversee-d-pays-basque/   ( trace pas trop précise non plus)

Les préparatifs 


Toujours la même technique. Un sac à dos sur le dos, n'ayant pas encore résolu le problème de mettre des sacoches sur un vélo tout suspendu et avec une selle télescopique .
En fonction de la saison, du court et du long pour les fringues. Une tenue de soirée pour ne pas trop effrayer les clients du resto. Et un peu de rechange en cas de pluie. Bref le tout pour 9kg environ. Soit avec un vélo de 14kg, une charge roulante de 23 kg.
Pour fixer les idées, et pour les adeptes du vélo nucléaire, c’est un peu comme rouler en VAE avec une batterie constamment à plat.

Le déroulé  dans les grandes lignes 

Train TER jusqu'à Banyuls au bord de la Méditerranée, et après une petite dégustation du vin apéritif local, départ pour la traversée Est Ouest.
Un petit prologue pour rejoindre Collioure, toujours sur la Méditerranée. En cette saison c'est le grand grand calme dans cette cité historico-balnéaire .
Le village de Banyuls au loin


Passage à Ceret dans le Vallespir, célèbre pour son musée d'art moderne  et qui attire de nombreux artistes peintres qui font chambre d’hôte durant leur temps libre.

Au loin le Canigou


Un petit orage du coté de l'Abbaye de Serrabona (XIème siècle). Tellement petit que je ne juge pas utile de mettre le kWay. Arrivée à l'hôtel complètement trempé. En descente même un petit orage mouille bien.
l'Abbaye de Serrabona


A priori, des petites querelles de voisinage  dans le coin


Petits écarts par rapport au prévisionnel en allant chercher un gite à Saint Paul de Fenouillet. Une bonne quinzaine de bornes sur petites routes en plus mais qui permet de voir la clue de la Fou. Un peu comme Sisteron.  











Clue de la Fou et le pont du même nom à Saint Paul de Fenouillet

Gros coup de vent le lendemain. La tramontane, c'est aussi fort que le mistral. Heureusement qu'il n' y a pas beaucoup de voitures car la trajectoire sur route est loin d'être rectiligne.
Les pistes en forêt rendent  par la suite cette tramontane supportable.





Joli petit single de descente dans les gorges de la Frau
La montée après sera une toute autre paire de manche :
Poussage intensif


Au passage, un bout de la Grande traversée de l'Ariège-Pyrénées (GTAP)
qui part d'Ax les Thermes pour arriver à Saint Girons. Commentaires mitigés sur Internet.
Forcément,  ils descendent les gorges de la Frau mais évitent la remontée à poussage intense
Petits joueurs

Rencontre d'un randonneur solitaire se dirigeant lui aussi vers Foix et qui me démontre une fois de plus qu'en vélo on ne va guère plus vite qu'à pieds. 










On est en plein pays cathare avec ses fameux châteaux. Ici, un des plus célèbre sur un pic rocheux :MontSegur


























Le célèbre château de la ville de Foix
lieu de bataille avec les croisades contre les Albigeois



Au hasard, une petite grange typique de la région de Foix


Coucher à la chambre d'hôte chez Natasha à Castillon en Couserans :
Arrivée à la frontale, pas évident  car présence d'un épais brouillard.
Et avec la frontale, c'est un peu comme en voiture : On ne voit rien du tout dans la purée de pois.


La majestueuse table du petit déjeuner dans la chambre d'hôte chez Natasha 
Le sud est asiatique en plein Ariège ( patronne +déco intérieure) 

Saint Bertrand de Comminges étape incontournable des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle
Mais les pèlerins sont somme toute assez héliophiles :
Pas beaucoup de monde sur les chemins en cette saison


Un petit selfie au col de Bayelle (987m) 
A titre préventif, les protections car la descente semble glissante. 

Direction Bagnères de Bigorre, où on aperçoit au loin le Pic de Midi de Bigorre, puis Argelès-Gazost, station thermale.
Dans cette station, au niveau population  dans la rue, ça ressemble à Gréoux les Bains. On se sent d'un coup plus jeune.
Petite halte à Arbeost, au gite "La Petite Jeanne" sur la route du col du Soulor. Ce gite est répertorié comme naturaliste. Outre les confitures et autres concoctions d'herbes sauvage, la patronne à l'air de s' y entendre questions plantes, bestioles et oiseaux. Manque de chance, il y  avait aussi un client  naturaliste. La discussion à table a été d'assez haut niveau, et je n'en ai pas placé beaucoup entre ces 2 naturalistes déchaînés😁.
Le lendemain, j'ai continué sur le trajet imposé avec une montée assez rude au col de la Louvie. Depuis "La petite Jeanne", il aurait été préférable de passer par la route du Soulor, puis de l'Aubisque afin de rejoindre le col de la Louvie. Plus long, mais peut être plus facile à monter. Pour une autre fois.
Après la traversée de la vallée d'Ossau, direction col d'Arriotort à 1700m. Cette portion est selon le guide de  référence la plus dure de toute la traversée. Pas de bol, il ne fait vraiment pas beau. La pluie ne tarde pas à venir et je suis obligé de mettre tout mon équipement de pluie. Montée par une piste qui s'arrête.
Pas facile de trouver un  chemin qui monte au col. Beaucoup de sentiers à vache et pas vraiment de correspondance avec le GPS. Enfin le col. Descente  peu évidente vers la cabane Cure det Cam. A la cabane, un vague sentier transformé en torrent  et un panneau. Mais ça s'écarte sensiblement de la trace GPS. On essaye de rattraper par des sentes à vaches mais qui ne mènent nulle part. Broussaillage intense dans les bois et la nuit qui arrive. Frontale à travers forêts et torrents pour essayer de rejoindre des chemins IGN, mais qui en fait ont disparu depuis longtemps.
Ouf une piste et je retrouve ma trace. Une bonne chute sur la piste, sans bobo sauf pour le pantalon Goretex qui a un beau trou au genou.
Arrivée à l'hôtel d'Accous à 22h, complètement trempé. Le guide avait raison. Cette étape a été  dure. 

L’âne n'a pas jugé utile de laisser passer
         le VTTiste pourtant lancé à pleine vitesse😊                        



Les moutons ont toujours aimé voir passer les vélos

Petit single dans la forêt ( un peu humide)

Le Col des Spandelles



Jolies couleurs dans le Béarn
Peu d'arbres, mais des fougères en pagaille


On approche du coin où  a eu lieu un lâcher d'ours
Egalement abondante littérature sur le bitume des routes  

Poursuite vers le pays basque, la frontière Béarn/Pays basque demeurant assez floue.


Le gâteau basque qui a même son musée 


Cheval mi sauvage du Pays Basque de race Pottok
genre de poney avec un gros ventre car cet animal a intrinsèquement des problèmes digestifs.
Gare au méthane😀



Saint Jean Pied de Port, la ville où converge beaucoup de chemins de Saint Jacques de Compostelle. Mais les pèlerins, c'est comme les palombes. L'hiver approchant, ils migrent plutôt vers des pays chauds.
Chemin faisant, je tombe sur les balises de la Grande Traversée du Pays Basque. Itinéraire que j'avais complètement zappé lors des préparatifs
Examen rapide sur Internet le soir. A priori l'itinéraire quoique voisin de celui  planifié semble plus intéressant: Plus de singles et moins de pistes, et en plus l'arrivée est aussi à Hendaye. Affaire pliée. On suit désormais cet itinéraire.
Le balisage de la Grande Traversée du Pays Basque
Très bien balisée, sauf dans les zones de chasse.
Allez savoir pourquoi !

A la sortie de Saint Etienne de Baïgorry, ça commence fort. Une belle montée pour atteindre le sommet de Jara (811m). Rencontre d'un VTTiste en musculaire (chose rare méritant d'être signalée) qui m'accompagne (ou pour être plus précis m'attend)  jusqu'au sommet du Jara. Je lui indique mes projets  et il me conseille de ne pas quitter d'un pouce cette traversée du Pays basque. Effectivement la descente suivante du Jara est fabuleuse : Bon single en herbe à travers les fougères ( et les bouses) . Je suis ses conseils à la lettre. C'est sûr que les gars qui ont tracé aiment bien les pentes bien raides. Mais les descentes et les passages en crêtes qui suivent sont excellents. 




Le balisage VTT indique bien de monter l'escalier

De beaux passages également sur le GR10, roulables dans l'ensemble. Une petite incursion en Espagne, un passage en face Sud de la Rhune ( impasse pour le sommet car déjà fait il y a quelques années), le col d'Ibardin avec ses ventas, un peu genre Vintimille, avec afflux de touristes pour faire de bonnes(?) affaires. 
On sent bien ici la brume océanique

Une palombiére dominant un col où passent ces oiseaux migrateurs.
Tradition, quand tu nous tiens! 





Le sommet de la Rhune (901m), avec en premier plan des palombières





Je n'ai pas fait basque 1ère langue 
mais il me semble comprendre que c'est une zone à balles perdues

Dernier petit sommet à 486m ( Xoldoko Gaina) en laissant sur la droite "la descente des fous". Une DH herbeuse, semblant bien rectiligne. A faire une prochaine fois.
On se contentera du GR10, assez pierreux à cet endroit, mais ça descend. A l'approche de l'Atlantique, pas mal de nuages. Et en fait d'océan, je vois au loin une mer de nuages. Il faudra faire avec.
Dimanche 19 h : Hendaye, l'océan à marée plutôt basse. Avec le brouillard, on voit  à peine l'eau. C'est pas grave, c'est l'arrivée.

L'arrivée à Hendaye, avec une foule immense sur la plage pour m'acclamer

et le point GPS correspondant



Photo prise le lendemain matin 
avec toujours une foule aussi dense
( En fait tout à fait au fond il y a des surfers)


Retour tranquille en train sur 2 jours via Bordeaux et Toulouse

La synthèse 

Sur le papier, cette traversée semblait assez facile :  Pas mal de pistes forestières et petites routes.
Sur le terrain, effectivement des routes pratiquement sans voitures et pistes essentiellement pour monter, ce qui n'est pas forcément un mal quand on a un sac à dos. Mais néanmoins, certaines de ces montées même sur bitume sont extrêmement  raides et il y a eu des petits poussages d'opportunité.
Quelques descentes sur routes, mais en général c'était par des singles pas trop durs et bien sympathiques.
La fin, en prenant une partie de la Grande Traversée du Pays basque a été plus difficile.

Dans l'ensemble donc, traversée bien shapée.

Au total, moyennant les détours pour trouver les hébergements, cela fait 1064 km pour 32880m de D+, le tout en 25 jours. Je ne pense pas avoir beaucoup de KOM Strava sur le sujet😉.
Au niveau difficultés descentes du myT1/myT2 avec du myT3 très très ponctuel.

Les genouillères/coudières ont été utilisées quelquefois, car certaines descentes étaient un peu glissantes, surtout avec les feuilles de l'automne. Evidemment, les rares fois où j'ai chuté je ne les avais pas. Mais sans conséquences notoires ( excepté le pantalon goretex)

Dans l'Aude et l'Ariège, je n'ai pratiquement vu aucun chasseur et je m'en suis félicité. Par contre, dans le pays basque, avec l'histoire des palombes où c'était la pleine saison, ma félicitée s'est arrêtée. Heureusement, ces volatiles volent haut, et donc normalement j'étais hors de la trajectoire moyenne du petit plomb.

Question hébergement/restauration, comme à mon habitude, rien de prévu à l'avance. Comme déjà écrit, les infos du topo étaient très souvent obsolètes.
Et en plus, en cette saison, beaucoup d' hôtels/gîtes et chambres d'hôtes fermés.
Pas facile de trouver directement un hébergement sur Internet, et donc souvent du booking.com le matin pour le soir.
Un peu juste, mais à chaque fois il y a eu une soluce.
Idem pour le resto le soir, qui est un de mes fondamentaux pour  mon itinérance. Beaucoup d'établissement fermés faute de clients. 
Mais, également toujours une solution. Un grand merci notamment à la chambre d'hôte "La Colo" à Labastide qui m'a fait à l'improviste un repas fort honorable. Sans oublier que souvent, la garbure, soupe bien pourvue en lipides fait partie du forfait soir.
La frontale que j'avais emporté m'a servi 2 fois, et pas seulement par simple confort visuel.  

La météo a été exceptionnelle : Un orage, un bon après midi de pluie et une journée à vent. Le tout avec des températures très clémentes. Assez souvent du brouillard, mais ça, ça ne gêne pas trop, sauf la nuit avec la frontale.
Les perturbations dans la vallée de l'Aude ont eu lieu après mon passage dans ce département et je n'en ai pas ressenti les effets. 
Le cuissard long n'a servi qu'une seul matin. J'aurais pu en faire l'impasse. Seul élément superflu dans mon sac (avec les gants chauds).


Enfin au niveau vélo, pas une seule crevaison. Evidemment quand il y avait le choix entre  rouler sur des ronces ou rouler sur des bouses, la bouse était  prioritaire.
Une cassette qui se dévisse, une patte de dérailleur déformée ( j'en avais une en réserve) et un rayon de cassé ont été les seuls ennuis techniques sur mon vélo. Dépannage chez le marchand de vélo du coin.
A noter le marchand de vélo d'Arette, où règne un joyeux bordel à l’intérieur ( cadres et matériel de vélo en vrac un peu partout). Mais la diversité et la pertinence du matériel qu'il vend est impressionnante. 
Seul petit bémol. En changeant le rayon de ma roue AR, il a oublié de me remettre le disque de frein. Je m'en suis aperçu un bon kilomètre plus tard.

Changement de plaquette AR en milieu de traversée.
Et un seul éléphant bleu durant le parcours. Cela ne veut pas forcément dire que le vélo a été constamment propre.
Quelque plaquettes de beurre sur la chaîne de temps en temps, car quoique en pensent les techniciens du vélo, le beurre est un excellent lubrifiant pour les terrains humides.


Mes chaussures Mavic ont une fois de plus bien trinqué. Vendues pour faire des grandes traversées, elle ne tiennent absolument pas la route (ou le sentier)
Donc comme d'hab un renvoi à Mavic pour j'espère une prise en compte au titre de la garantie.

Les chaussures Mavic H20 vendus soit disant pour faire des grands trails 
et qui supportent à peine une petite traversée des Pyrénées



Annexe : Les étapes et les hébergements

Le tableau ci joint résume les étapes et les points d'hébergements ouverts en Octobre.


Date
Parcours 
km
D+    
Hébergement
27/09 
Banyuls / Collioure 
24
  680          
Hôtel  Collioure
28/09
Collioure / Ceret
 56 
1434  
Gite à Ceret
La Re'Belle
06 09 78 22 09
29/09
Ceret / Prades 
67
1510  
Hôtel des Glycines 
30/09
Prades/ Saint Paul de Fenouillet
53
 1040
La Pause Cathare
07 83 85 25 47  
01/10
Saint Paul de Fenouillet/ Axat
54
  1660
Hôtel Axat
06 42 30 87 87 
02/10
Axat/Camurac
47
1361
Hôtel Chateau de Camurac
04 68 31 32 01  
03/10
Camurac/Roquefixade
36 
1240
Gite de Roquefixade
05 34 14 04 48
04/10
Roquefixade/Foix
 28
680 
Hôtel Balladins Foix
05 61 05 36 10
05/10
Foix/ Massat
51 
1580 
Hôtel Le Maxil
05 61 65 47 08
avec le resto
Hostellerie des 3 seigneurs
à côté
où je n'ai pas réussi à finir
les plats 😀
06/10
Massat/Castillon en Couserans  
61
1690   
La Maison de Natasha 
05 61 04 85 68
07/10
Castillon en Couserans /
Aspet  
45 
1300  
Chambre d'hôte Le Grand Chalet
05 61 88 51 82
08/10
Aspet/
Saint Bertrand de Comminges
39
1230  
Hôtel de l'Oppidum
05 61 88 33 50

09/10
Saint Bertrand de Comminges
 /Labastide
   40  
1350
Gite La Colo
05 62 98 10 03

10/10
Labastide/
Bagnères de Bigorre
42
1560
Hôtel le Béarn
05 62 95 02 70

11/10
Bagnères de Bigorre/
Argelès-Gazost
47
1430
Hôtel du Soleil Levant
 05 62 97 08 68

12/10
Argelès-Gazost/ Arbeost
29
1320
Gite "La petite Jeanne"
06 83 23 57 32
13/10
Arbeost /Laruns
28
1080
Gite L'Embaradère
05 59 05 41 88 
14/10
Laruns /Accous 
44
1720
Hôtel le Permayou
05 59 34 72 15 
15/10
Accous/Arette 
28
670
 Hôtel de l'Ours
05 59 88 90 78
16/10
Arette/ Tardets Sorholus 
44
1190
Hôtel de la Poste
05 59 28 51 30 
17/10
Tardets Sorholus /  Lecumberry
51
1640
Hôtel du fronton
05 59 37 10 22
18/10
Lecumberry /
Saint Etienne de Baïgorry
37
1380
Hôtel Juantorena
05 59 37 40 78
19/10
Saint Etienne de Baïgorry/
Bidarray
36
1420
Gite de pèlerins Aire Zabal
06 60 81 09 20
20/10
Bidarray/ Sare 
38
1310
Hôtel Baratchartea 
05 59 54 20 48
21/10
Sare/ Hendaye
39
1330
Hôtel Campanile 
05 59 48 06 48 



Tracé TQR :

  1. Partie 0 : https://www.openrunner.com/r/9258434
  2. Partie 1 : https://www.openrunner.com/r/9258543

Tracé résumé en images